Un long détour vers Val-David... Sans raccourci!

Un long détour vers Val-David... Sans raccourci!

Pour aller vous balader dans les pays d’en haut, si vous n’arrivez pas de l’Abitibi ou de l’Outaouais, il a de fortes chances que votre première idée pour « monter dans le nord » soit d’emprunter l’autoroute 15, cette horreur à six voies où se bousculent avec impatience les vacanciers pressés de se rendre au chalet. Évidemment, c’est une erreur. Pour l’occasion, je vais vous proposer de prendre la route 329, un peu plus à l’ouest.

Vous quitterez donc l’autoroute 15 avec bonheur juste avant St-Jérôme. Si vous n’êtes vraiment pas pressés, vous pouvez carrément sortir à la sortie 41 pour aller emprunter le Boulevard du Grand-Héron, qui se transforme en Chemin de la Rivière du Nord.

Si vous voulez gagner un peu de temps, vous pouvez emprunter l’autoroute 50 vers l’ouest. Vous passez à côté de ce qui reste de l’aéroport Mirabel, faites votre signe de croix devant ces vestiges un peu tristes et continuez jusqu’à la sortie 279 Mirabel (St-Canut). Dirigez-vous vers St-Canut et tournez à gauche sur le Chemin de la Rivière du Nord. Hop! Magie, vous n’avez plus le choix de rouler lentement. Levez le pied et savourez ce chemin louvoyant le long de la rivière entre les champs, les fermes et les cabanes à sucre. Avec un rayon de soleil, la séduction est garantie. Prenez garde cependant, car la route se transforme parfois en patinoire et ce n’est pas une figure de style.

Chemin de la Rivière-du-Nord

En arrivant à Lachute, vous croiserez la route 329 que vous allez emprunter vers le nord, en direction de Morin-Heights. Connu pour sa station de ski alpin — petite, mais franchement conviviale — et le corridor aérobique très prisé pour le ski de fond, le village mérite qu’on s’y arrête quelques instants, ne serait-ce que pour aller visiter le très pittoresque Marché Vaillancourt, étonnant magasin général où on trouve aussi le Restaurant du village, petite cantine parfaite où s’attablent à l’heure du midi les ouvriers du coin et les voyageurs de passage. Le clou du spectacle, ici, c’est cependant l’immense sélection de bières de microbrasseries! Et on ne rigole pas. Les tablettes regorgent de centaines de bouteilles soigneusement alignées. N’en doutez plus, le paradis des amateurs de bière, c’est à Morin-Heights qu’il se trouve.

Route 329 entre Lachute et Morin-Heights

Marché Vaillancourt | Morin-Heights
Marché Vaillancourt | Morin-Heights
Restaurant du village | Morin-Heights

En quittant Morin-Heights, continuez sur le chemin du village pour rejoindre la route 364. Au carrefour, portez attention au petit centre commercial où la SAQ et le Familiprix ont pignon sur rue. Tout juste entre les deux, vous trouverez le Breadshop, micro.boulangerie installée là depuis l’automne 2015 et qui a ouvert en en 2017 une autre succursale à Sainte-Adèle.

Pour continuer votre balade, vous allez reprendre la 329 vers le nord pour vous rendre à Saint-Adolphe-d’Howard, village à la réputation tranquille qui, depuis quelques années, voit passer pas mal d’artistes de la scène musicale alternative grâce au travail de Michèle Méthot qui dorlote son bistro culturel L’Ange Vagabond avec amour et engagement. Celle qui fut naguère disquaire indépendante sur la rue Mont-Royal à Montréal continue sa passion de vous en mettre plein les oreilles. Permettez-moi une publicité en vous disant qu’on lui consacre tout un reportage dans le plus récent numéro de Tour du Québec. Quelques jours avant mon passage, Zébulon affichait complet. Éric Goulet, alias Monsieur Mono, était aussi sur la scène en novembre pour présenter Le grand nulle part. Bref, surveiller la programmation demeure un excellent plan pour prévoir votre périple dans la région. Aussi, Michèle a encore quelques disques à vendre dans des boîtes. J’ai trouvé mon bonheur avec la trame sonore du film Les uns et les autres et un bon vieux Joe Dassin qui manquait à ma collection.

Bistro culturel L’Ange Vagabond

Arts et Culture St-Adolphe – Sculpture d’Armand Destroismaisons
Lac Saint-Joseph | Saint-Adolphe-d’Howard

Aussi, à Saint-Adolphe, remarquez l’ancien poste d’incendie, transformé en centre culturel. C’est en effet désormais le repère de l’OBNL Arts et Culture St-Adolphe. Michèle Méthot m’expliquait justement que les sculptures qu’on peut voir en ce moment à l’extérieur sont celles d’Armand Destroismaisons, citoyen de St-Adolphe, celui-là même qui avait créé les sculptures Je Bicycle qui étaient exposées dans l’aréoport de Mirabel jusqu’à sa fermeture. Si vous souhaitez partir à sa rencontre, sachez aussi qu’un film a été réalisé à son sujet.

Quelques pas plus loin, la boulangerie café-resto Le Pic-Assiette, institution du village installée dans une maison ancienne avec une histoire que les proprios prennent bien soin de raconter sur leur site web. Du pain et du patrimoine à vous mettre sous la dent, question de vous ravitailler.

Quoi qu’il en soit, voilà, comme trame sonore hivernale pour continuer votre route, passez-vous donc ce Grand nulle part de Monsieur Mono. Avec quelques flocons dans le vent, l’accord musique asphalte sera parfait.

 

C’est sur ces notes que nous allons continuer notre route sur la 329 jusqu’à Sainte-Agathe pour redescendre ensuite vers Val-David. Pour ce trajet, on m’a conseillé de passer par le Chemin de la rivière, pas mal plus joli que la route 117 qui, malgré les paysages montagneux, a trop souvent les allures d’un long boulevard de banlieue. Excellent conseil pour ceux qui, comme moi, préfèrent les petites routes. Je vous mets ça sur une carte, question que vous puissiez voir.

 

Je ne sais pas ce qu’il y a dans l’eau à Val-David, mais on retrouve dans ce village de près de 5000 habitants un beat qui pourrait rendre jaloux bien des municipalités de plus grande taille et même quelques quartiers de la métropole! D’ailleurs, pour explorer la région, je n’hésiterais pas à en faire mon camp de base, en prenant peut-être une chambre à l’Auberge Micro-Brasserie le Baril Roulant, où je me suis arrêté pour goûter ce fameux burger au bison concocté par le chef Matthieu Gralepois dont tout le monde me parle depuis des mois. Verdict : la réputation est amplement méritée!

Reste qu’on s’accroche facilement les pieds dans ce village et qu’on n’aura pas besoin de forcer pour y passer la journée ou même toute une fin de semaine. On n’aura pas de difficulté à veiller tard non plus. Figurez-vous donc que les proprios du Baril Roulant ont aussi un pub, sur la rue de l’église. Par ailleurs mon bon ami François, fier Val-Davidois depuis près de 20 ans, que j’ai croisé justement sur la route, aime toujours me raconter ses mémorables performances de Lip Sync Idol au café bistro Le Mouton Noir. Il a même gagné le grand prix 2018 en novembre dernier et il tenait à ce que je vous le dise. Bon, pour ma part, question de digérer confortablement ce burger de bison, je me suis laissé tenté par un double allongé au Général Café, qui s’affiche comme « mi-magasin mi-café » et où on ne lésine pas sur l’ambiance amicale. À quelques pas de là, dans une grande maison, on trouve le Funky art cartel, repère d’artistes qui se présente, entre autres, comme un « salon d’atterrissage ». Notez que si vous lisez ces lignes à temps, ils organisent une soirée-bénéfice le 9 décembre à laquelle prendra part Dany Placard.

Matthieu Gralepois | Chef du Baril Roulant
Général Café | Val-David

Mon ami François, encore lui, me sachant amateur de terroir, ma conseillé de m’arrêter au Marché Yann & Cie sur le chemin du retour. Un peu en retrait du village, sur la 117, cette petite épicerie défie les lois de la physique en parvenant faire rentrer une somme étonnante de produits régionaux dans une maison de quelques mètres carrés. J’avais encore un goût de bison… Je me suis pris quelques boulettes de la Ferme Grand Duc, à Lachute pour mettre dans ma glacière. La même viande qu’on cuisine au Baril Roulant… Voilà, la boucle était ainsi bouclée pour ce petit périple et l’occasion est belle, pour ceux qui préfèrent les détours dans les rangs et les petits chemins, de se passer cette belle chanson routière de ce bon vieux Placard pour reprendre le volant. Chose certaine, il faudra revenir.

Tour du Québec vous propose des itinéraires et des bons plans pour des escapades sur la route en partenariat avec Communauto.

Vous souhaitez aller vous balader sur les routes du Québec mais vous ne souhaitez pas pour autant posséder une voiture? Avec le Code promo tourduquebec vous obtiendrez 40$ de rabais en vous inscrivant à Communauto!