Attitude nordique

Dehors, le Nord

Depuis mars 2018, jouer dehors prend un autre sens à Baie-Comeau grâce à l’équipe d’Attitude nordique, qui rend le plein air accessible aux petits et aux grands. On peut maintenant grimper, pagayer, rouler dans la nature nord-côtière grâce à la vision de deux entrepreneurs qui aiment enseigner à jouer dehors différemment.

Attitude nordique

Coralie Dumais, copropriétaire d’Attitude nordique, entreprise de plein air basée à Baie- Comeau, explique : « Les gens cherchent une place où ils ne sont pas encore allés et qui n’est pas encore tant exploitée ». Frédéric Fournier se cherchait une personne avec qui lancer une entreprise de plein air lorsqu’ils se sont rencontrés il y a quelques années à une journée portes ouvertes du club d’escalade. Coralie s’apprêtait à partir enseigner dans l’Ouest canadien, mais elle est revenue sur la Côte-Nord peu de temps après dans le but de lancer l’entreprise. « On a senti qu’il y avait un gros manque sur le plan des activités offertes ici, à Baie-Comeau. On a eu un bel accueil des gens, vraiment un bel appui », commente-t-elle.

Les activités offertes par Attitude nordique sont variées et sont proposées en toutes saisons : kayak, planche à pagaie, escalade, randonnées… Depuis l’été 2019, l’entreprise possède un parc d’aventure où l’on peut se lancer dans la via ferrata, activité hybride entre randonnée et escalade, et la tyrolienne. Les amateurs de plein air peuvent aussi découvrir les monts Groulx et le réservoir Manicouagan, entre Baie-Comeau et Fermont, grâce à Attitude nordique. « Notre but était que les gens soient fiers de leur région et d’avoir une entreprise de plein air chez eux. On a tellement un beau coin, des beaux endroits proches de la ville. On voulait que les gens s’approprient la région », explique l’entrepreneure baie-comoise.

 

« On en a pour tous les goûts et pour tous les niveaux aussi. Tout est proche ! », lance Coralie quand on lui demande quels sont les incontournables à découvrir dans les environs de Baie-Comeau. Le belvédère de la baie Saint-Pancrace, le parc des Pionniers et les sentiers près du village de Franquelin offrent de magnifiques points de vue sur la nature. Elle conseille aussi le parc nature de Pointe-aux- Outardes, le mont Ti-Basse et la station Uapishka, ainsi que les nombreuses plages de la région. Elle suggère aussi de s’arrêter à la Savonnerie Borale, qui travaille avec des produits de la région. Et pour manger et boire local, on va, entre autres, à la Microbrasserie St-Pancrace, au Manoir du Café, Aux 3 barils, au St-James.

La Côte-Nord, on la découvre par les cinq sens avec l’équipe d’Attitude nordique, qui a établi des partenariats avec d’autres entreprises de la région pour compléter les expériences proposées. Les clients peuvent donc, entre autres, boire de la bière de la Microbrasserie St-Pancrace et goûter à la chicoutai, au thé du Labrador et aux camerises de la Ferme Manicouagan. Les jeudis d’été, il y a la soirée kayak-sushis qui connaît un énorme succès. L’activité de plein air, combinée à la découverte des saveurs du terroir et à l’interprétation de la faune et de la flore par les guides, constitue une expérience complète pour les touristes et aussi pour de nombreux Nord- Côtiers qui découvrent leur chez-soi d’une autre façon. « Ça prend du matériel pour se lancer dans certaines activités ! Si une famille souhaite essayer l’escalade de glace, on offre des initiations et c’est clé en main ; on les équipe, on les encadre, c’est sécuritaire », explique la copropriétaire qui forme une équipe d’une dizaine de guides en haute saison.

Éduquer par le plein air

Les deux propriétaires d’Attitude nordique ont une formation en enseignement, lui en éducation physique et elle au primaire, et on retrouve cet intérêt dans l’offre de l’entreprise. « On s’est dit que la relève va travailler pour que le plein air reste accessible dans la ville. Les jeunes vont grandir avec ce goût-là, avec de nouvelles passions, et développer plus ça dans la ville. » Des élèves des écoles primaires et secondaires de Baie-Comeau et des environs participent aux classes vertes et classes blanches offertes par l’entreprise. Ils essaient plein de nouvelles activités comme l’escalade de glace et de rocher, le ski de fond, le kayak, le fat bike et des ateliers de survie. « Parfois, les professeurs trouvent que les élèves sont jeunes pour jouer avec le feu, disons, mais notre priorité est la sécurité. On veut que les jeunes apprennent à faire les choses correctement et qu’ils aient conscience des dangers liés aux activités. On aime ça que les jeunes apprennent, qu’ils ne fassent pas juste du plein air, mais qu’ils ressortent aussi avec quelque chose de ça. » Des camps de jour sont aussi offerts en été et pendant la semaine de relâche auxquels des jeunes de partout au Québec participent. « Les camps de jour hivernaux, les activités de survie en hiver, ça montre que le plein air, ça se fait autant l’été que l’hiver et que c’est aussi le fun », affirme Coralie.

L’enseignement que proposent les guides d’Attitude nordique n’est pas seulement auprès des jeunes, mais de toute sa clientèle, eux qui prônent les principes « sans trace » et qui tentent de sensibiliser les gens à l’environnement. « L’an passé, on ne voyait pas de déchet et cette année, on en voit vraiment beaucoup sur le fleuve et dans les monts Groulx. C’est spécial de faire des initiations de kayak quand tu vois plein de déchets sur l’eau. On utilise ça pour sensibiliser nos clients. On traîne des sacs pour les ramasser, mais c’est triste à voir », explique la copropriétaire de l’entreprise, qui donne aussi des formations sur les principes sans trace. « Le plein air commence à être beaucoup plus à la mode qu’avant, alors il est important de respecter l’environnement là-dedans. »

Des activités hivernales comme le kayak, le ski hors-piste, la planche à pagaie sont dans les projets d’Attitude nordique, ainsi qu’un déménagement dans un plus grand local au centre-ville de Baie-Comeau. « Tant qu’à avoir un gros bureau de même, on va le rendre accessible aux gens ! Alors on va faire un mur d’escalade intérieur et pour le futur, on regarde pour une auberge de jeunesse à ce même endroit. Plein de projets pour les prochaines années! On a le bâtiment pour! Pourquoi on ferait pas ça ? »