#musiquebleue | solidarité musicale

À compter du 20 avril 2020, Tour du Québec, VOIR et TELUS joignent leurs forces pour soutenir les artistes d’ici en prenant part au mouvement #musiquebleue. Chaque semaine, nous vous proposerons de nouvelles listes de lecture favorisant la découverte de la musique québécoise. Ça démarre aujourd’hui avec trois premières sélections musicales pour commencer votre semaine.

En partenariat avec

Et c’est beau – Carte blanche à Philémon Cimon

C’est Philémon Cimon le premier qui a lancé l’idée de #musiquebleue sur les médias sociaux. Il était tout naturel qu’il commence le bal. On lui laisse la parole!

«Je vais bien, peut-être trop bien. D’autres fois la solitude m’amène dans un état d’énervement plutôt surprenant, et pas complètement désagréable, sans être agréable. Je travaille. J’avance, j’ai ben l’impression. J’ai énormément de peine à entendre ce qui arrive à nos vieux. C’est d’une laideur. Je crois que cette crise est un moment spécial pour changer. Individuellement et collectivement. Et une chose qui me semble urgente à changer au Québec, c’est notre rapport à nos vieux, à ce qui nous a précédé, à ce qui a fait le travail avant nous, ouvert la voie, défriché et fait la terre sur laquelle nous sommes. Tout ça mérite respect. Au plus au haut point. Et c’est beau. Et c’est à nous désormais de montrer que nous sommes à la hauteur de ce qui est, et ce qui vient.»

Soleil Soleil

Un peu de chaleur et de soleil ne fera pas de tort en ces moments de confinement! Après tout, c’est le printemps. On vous propose ici de quoi faire entrer de la lumière dans vos demeures. Parmi les titres choisis, Ariane Moffatt nous fait voyager dans le Sud, Jean Leloup, lui, nous chante qu’«à Alger c’est toujours l’été». Valaire et Random Recipe nous font bouger avec leurs grooves funk, Choses sauvages nous illumine avec sa pop et Alex Nevsky chante l’amour avec toute l’aisance qu’on lui connaît. On profite même de l’occasion pour faire un voyage dans le temps avec les Deux printemps de Daniel Bélanger et J’t’aime comme un fou de Robert Charlebois.

Rock Tracteur

On a certainement envie de bouger et, là, il faut que ça déménage un peu. On sort les grosses machines, la mécanique lourde, et on va labourer les champs, revirer la terre et arracher des grosses roches. Le rock tracteur, c’est le son qu’on entend dans les rangs quand vient le temps de semer, de récolter, d’ouvrir des routes et de déblayer l’horizon. De Malajube à Dany Placard en passant par les Colocs, les Hay Babies, Mara Tremblay et Plume Latraverse. Montez le son et ouvrez les fenêtres, il faut que ça brasse!