Nostalgie sur l’adrénaline

Avec Illumi – Féerie de Lumières à Laval, le créateur de Cavalia Normand Latourelle a installé une énorme dose de magie dans la ville de son enfance, Laval. Sur un parcours de trois kilomètres, les visiteurs traversent une collection de tableaux colorés et festifs en sons et lumières. On sort de cette aventure les yeux brillants et le sourire aux lèvres.

En partenariat avec

À la jonction de l’autoroute 15 et du boulevard du Souvenir à Laval, les automobilistes et les piétons sont éblouis par un amas impressionnant de lumière, dont un arbre de lumière de 47 mètres de hauteur. Vous voici à Illumi, un parcours de 30 000 structures composées de 20 millions d’ampoules DEL qui nous font voyager à travers différentes atmosphères et vivre toutes sortes d’émotions, de la nostalgie à l’émerveillement. Un moment, on se retrouve dans une forêt magique autour de grands champignons bleu et vert, pour ensuite croiser un tyrannosaure rex et avancer vers une savane multicolore avec girafes, rhinocéros et dromadaires. Il suffit d’entrer dans le parcours pour constater qu’il s’agit là d’une sortie familiale idéale. 

« Ce que je souhaite avec Illumi, c’est surtout d’apporter du bonheur aux gens », confie le créateur Normand Latourelle, ancien directeur général du Cirque du Soleil et dont les spectacles équestres Cavalia et Odysséo ont fait le tour du monde. « À notre première édition d’octobre 2019 à janvier 2020, les tableaux représentaient un tour du monde. Cette année, on a gardé quelques-uns de ces tableaux, mais j’y ai ajouté un tour de l’imaginaire, qui va plus loin dans les fantaisies. Par exemple, il y a la Forêt magique, que l’on pourrait comparer à Alice aux pays des merveilles et le Boulevard en folie où il y a beaucoup de mouvement et d’animation avec ses références au western et au hockey. »

Clin d’oeil à une enfance lavalloise

Ce tableau est d’ailleurs inspiré par le boulevard d’Auteuil, à Laval, là où a grandi le créateur. Devant sa maison d’enfance, il nous raconte avec une joie évidente la genèse de sa passion des lumières. Quand il était jeune, c’est lui qui décorait la demeure pour le temps des Fêtes et il a également planté des sapins qui grandissaient vite sur le terrain. « On était probablement la maison la plus décorée du coin parce que j’y mettais beaucoup d’attention, se remémore-t-il. Quand j’ai créé Illumi, on a fait un tableau qui reproduit grossièrement l’idée du boulevard d’Auteuil, mais dans l’esprit « complètement en folie”. C’est extrêmement animé avec des millions de lumières DEL. Donc c’est beaucoup plus festif que le boulevard d’Auteuil de mon enfance, mais on pourrait dire que la petite graine qui a été semée ici s’est développée en grande idée pour Illumi. »

L’expérience vient combler un vide de lumière lors des mois dans l’année où le soleil se couche plus tôt, entre octobre et janvier. Normand Latourelle a ainsi imaginé un monde illuminé qui raconte des histoires et qui nous éblouit le temps d’une soirée. « Pourquoi aime-t-on à ce point la période des Fêtes et qu’on a envie de décorer nos maisons ? demande Normand Latourelle. C’est pour ramener la lumière. On fait en sorte que la lumière enjolive notre vie, qu’elle nous fasse rêver, nous et nos enfants. Illumi nous ramène à ça, c’est le rêve sur l’adrénaline. Quand les gens viennent nous rendre visite, les enfants crient de joie et s’amusent. »

Lumières sur Chicago et Laval

Le tableau le plus élégant du parcours Illumi est Les chevaux Cavalia, qui fait écho aux vedettes des spectacles équestres de l’entreprise québécoise. Les visiteurs se retrouvent dans une mer de 200 chevaux blancs illuminés. L’un d’eux est plus grand que nature, faisant 8 mètres de hauteur. Et c’est lui qui est à l’origine même du feu d’allumage d’Illumi ! Alors que la troupe de Normand Latourelle était de passage à Chicago en tournée, il a décidé de créer un cheval géant de lumières pour faire mousser la vente de billets du spectacle. « Ça attirait beaucoup l’attention. C’est ce qui m’a allumé, ce qui m’a permis de réfléchir à un concept pour aller plus loin là-dedans. C’était il y a environ 10 ans, à l’avènement de la lumière DEL. Avec les lumières incandescentes, on ne travaille pas les mêmes genres de couleurs parce que c’est un bulbe trempé dans de la peinture. Aujourd’hui, la DEL c’est de la couleur pure. » Les possibilités sont donc plus grandes avec ce type de lumière. 

Aujourd’hui, Illumi invite à ce même genre de curiosité lorsqu’on roule sur l’autoroute 15 et que l’on est happé par la lumière. Illumi a trouvé un terrain de jeu idéal dans la ville d’enfance de son créateur. Et l’expérience est là pour rester. Normand Latourelle explique qu’Illumi a une entente avec la Ville de Laval qui lui permet de s’installer sur ce site pendant au moins cinq éditions. « Puisqu’on a eu de beaux succès à Laval avec le spectacle Cavalia, c’était naturel d’y revenir et de créer Illumi, dit-il. Il n’y a pas de meilleur endroit au monde pour faire ça puisqu’il y a 250 000 voitures par jour qui passent tout près et voient ces lumières resplendissantes. Même s’ils ne viennent pas à l’intérieur, ils voient notre arbre de lumières et ça fait sourire. »

Bien implanté à Laval, Illumi offre un sentiment d’hospitalité aux visiteurs qui s’y aventurent. Tout au long du parcours de plus d’une heure, on prend goût au voyage et à l’enchantement offert par les structures lumineuses qui occupent cet espace magique. Bref, bien plus qu’un parcours lumineux, Illumi nous offre une bonne dose de magie, d’émerveillement et d’énergie. 

Illumi – Féerie de Lumières à Laval Détails sur illumi.com

Vous aimez nos articles? Abonnez-vous à l’infolettre!

Dans cet article

À lire aussi