Charlevoix

Passeur de lumière

Sa matière principale est la lumière. Celle qui transperce le verre et fait éclater ses couleurs. Verrier depuis plus de 40 ans, Jean-Pierre Léger restaure les vitraux et en crée des nouveaux. Installé dans la région de Charlevoix, aux Éboulements, il s’inquiète du manque de relève pour ce métier ancien.

Petit pain va loin

Des projets plein la tête et de la farine plein les mains, Anik Roy et Jean-Christophe Lamontagne proposent des pains biologiques entièrement fabriqués dans un rayon de dix kilomètres, du champ au moulin à la boulangerie. Leurs produits, qui se vendent maintenant dans près de 300 magasins IGA de la province, répandent partout au Québec l’authenticité charlevoisienne.

Quand l’amour fait déplacer 40 000 personnes

Tous les ingrédients étaient là pour produire un bon film : un village patrimonial bercé par un fleuve immense et flanqué d’imposantes montagnes ; le « showbiz » ; et, surtout, le rêve un brin naïf d’un gars qui voulait créer un énorme festival pour donner envie aux jeunes de rester dans sa région. Et c’est un happy ending, parce que le rêve est devenu réalité.

Le patrimoine intergénérationnel

Au pied du Massif de Charlevoix, tout près des rives du fleuve, se trouve un des plus importants sites historiques de la région, entièrement rénové, comprenant une auberge de jeunesse, un café culturel, une érablière, un camping et le point de départ de plusieurs randonnées pédestres. Ce lieu n’est pas un fantasme… enfin, ce ne l’est plus : il s’agit de la Coopérative de solidarité l’Affluent.

Entre l’écorce et l’arbre, la mycomanie

À l’ombre des bouleaux blancs et jaunes pousse un champignon à la curieuse allure qui fait la fierté des forêts nordiques : le chaga. Même si on lui prête des vertus médicinales, à Champignons Charlevoix, on en fait d’abord la promotion pour ses qualités gustatives, qui sont de plus en plus recherchées.  

Les toisons d’or de Charlevoix

Tout part de ces tas de laine fraîchement tondue à l’arrière des étables et prêts à être jetés. Un gâchis pour Hélène Martin et Yvan Delage, les copropriétaires de Charlevoix Pure Laine. Et donc une situation à laquelle il fallait absolument remédier.

Steak, prohibition & rock’n’roll

Johanne Brassard est une visionnaire qui, en 1996, a transformé son coup de foudre pour un vieux bâtiment de campagne en une destination insolite et inclassable. À la fois musée de la prohibition et steak house, sa Maison du Bootlegger révèle un pan méconnu du passé de Charlevoix.

Le vigneron des tomates

C’est dans Charlevoix et avec des tomates locales que sont produits les vins Omerto, au cépage pas comme les autres. Une idée toute belge.

Lune de miel dans le cratère

L’image est bucolique et ressemble à une carte postale: entre le massif de Charlevoix et le fleuve, une petite bicoque en bois trône au milieu des prés, comme un phare. Sur son toit, une alvéole et une abeille peintes en jaune. On peut y lire en grosses lettres «Miellerie du cratère». Petite visite.

Des Québécois spécialistes du suisse

Il a des trous et on l’aime comme ça. En fondue, gratiné, en raclette, dans un sandwich ou juste sur le pouce, le fromage suisse est l’un des plus accessibles au Québec. Et on a mis la main sur les champions en la matière à La Malbaie. Il faut dire qu’ils s’y connaissent depuis plus d’un siècle!

Fameuse, je vous aime

Que Julien Clerc nous pardonne ce titre en forme de calembour, mais on tombe sur cette tarte de Charlevoix comme on tombe en amour. La Fameuse a la simplicité et l’évidence des plus beaux coups de foudre: ceux qu’on ne voit pas venir.

Au pays de la biquette

Entre le fleuve et les montagnes, la Route des saveurs de Charlevoix compte pas moins d’une trentaine d’arrêts, parmi lesquels la ferme Caprivoix. Ses propriétaires, Sophie Talbot et Michel Nicole, font partie des rares Québécois qui élèvent des chèvres. Depuis 2008, leur passion grandit au même rythme que leur troupeau.