Terroir

Un producteur, une ferme, un pain, un fromage…

Une douce folie

Après plus de 20 ans d’activité dans le secteur de la grande culture céréalière, Diane Destrempes et son mari, Denis Champagne, ont décidé de troquer ce qu’ils avaient toujours connu pour une folle aventure : devenir des meuniers biologiques.

Un long voyage d’instinct et d’entêtement

La clef des champs… L’expression évoque l’évasion, la liberté, le désir d’aller voir ailleurs. Des sentiments qui sans doute habitaient Marie Provost en 1977, alors qu’elle quittait le Québec pour aller voyager sur le pouce en Amérique du Sud. La jeune femme, fille d’une famille de notables et originaire d’Outremont, avait 19 ans et en troquant les bancs d’école pour un baluchon, elle allait faire des découvertes qu’aucun manuel scolaire n’aurait pu lui offrir.

Le bonheur est dans le micromaraîchage

L’histoire de la coopérative La Pagaille, c’est avant tout celle de cinq jeunes Québécois unis par des liens familiaux, amicaux ou amoureux, qui ont eu envie de changer de vie pour revenir à la terre. Depuis deux ans, ils cultivent à petite échelle des légumes bios, qui séduisent de plus en plus de clients. Ils souhaitent aujourd’hui faire grandir leur rêve fermier. 

Le visionnaire du lait

En moins de vingt ans, Patrick Soucy a transformé une ferme ancestrale qui tombait en ruine en fromagerie artisanale originale. Avec le lait unique de ses vaches de race Jersey, il confectionne des fromages hors du commun.

La ferme au féminin

À Hemmingford, deux femmes prennent soin de leur grand jardin. Elles y sèment leur passion pour une autre agriculture, plus soucieuse de l’environnement, des saveurs, de l’humain et de nouveaux modèles de production. Bienvenue à La Fermette.

Du local aux arômes allemands

Qu’est-ce que le parfait houblon ? « Celui qui sert à la parfaite bière ! On est un ingrédient de la chaîne… », répond en souriant Charles Allard qui, avec sa sœur Mireille, a fondé la houblonnière Lupuline, en Outaouais, il y a 11 ans. La plante est altruiste : elle donne un cœur, une ligne et une signature aux nectars des brasseurs. Chez Lupuline, on s’inspire de la production allemande, où les bières sont brassées avec du houblon local. Jawohl ! 

Butiner l’archipel

Lorsqu’en 1996, le Madelinot Jules Arseneau revient dans son île natale du Havre aux Maisons avec une douzaine de ruches, il souhaite tester la faisabilité d’un projet apicole misant sur la biodiversité. Vingt-quatre ans et cent cinquante ruches plus tard, on peut dire que la mission de Miel en mer est réussie.

Les mains dans la terre

À 35 minutes au nord-ouest de Gatineau, au creux d’un vallon du village de Wakefield, nature et culture ne font qu’une. 

Entre l’écorce et l’arbre, la mycomanie

À l’ombre des bouleaux blancs et jaunes pousse un champignon à la curieuse allure qui fait la fierté des forêts nordiques : le chaga. Même si on lui prête des vertus médicinales, à Champignons Charlevoix, on en fait d’abord la promotion pour ses qualités gustatives, qui sont de plus en plus recherchées.  

Tous les goûts sont dans la nature

La famille Kaiser s’est démarquée en tant que productrice de lait depuis 1975. Elle était donc toute désignée pour faire l’acquisition de la laiterie Chagnon et en assurer ainsi sa pérennité. Incursion dans l’une des seules laiteries indépendantes au Québec.

La longue histoire d’une petite terre

Subvenir à ses besoins, manger à sa faim, avoir une vie paisible, mais aussi partager avec la communauté le fruit de son travail et les connaissances acquises en agriculture. Voilà, en peu de mots, l’idéal qui guide Isabelle Vaillancourt et Patrick Lavoie de la Ferme 40 arpents. Depuis 2018, ils se spécialisent dans le microélevage de porc berkshire, pour le plus grand plaisir de leurs amis et clients.