Laurentides

Un long voyage d’instinct et d’entêtement

La clef des champs… L’expression évoque l’évasion, la liberté, le désir d’aller voir ailleurs. Des sentiments qui sans doute habitaient Marie Provost en 1977, alors qu’elle quittait le Québec pour aller voyager sur le pouce en Amérique du Sud. La jeune femme, fille d’une famille de notables et originaire d’Outremont, avait 19 ans et en troquant les bancs d’école pour un baluchon, elle allait faire des découvertes qu’aucun manuel scolaire n’aurait pu lui offrir.

Un trésor caché des Hautes-Laurentides

Avec plus de 40 îles et îlots et de nombreuses plages de sable fin, le parc régional Kiamika est un territoire à découvrir pour les amateurs de plein air. Kayakistes, canoteurs, randonneurs, pêcheurs et campeurs s’y retrouvent.

Un resto dans le mythique Bistro à Champlain

Il a été une référence pendant 40 ans pour son incroyable cave à vins, mais aussi pour ses tableaux de Riopelle et son local plus que centenaire. Cinq ans après sa fermeture, le restaurant de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson accueille un nouveau projet. Récit d’une histoire de famille, ou presque.

Le fromage de Dieu

Depuis près de 20 ans, les soeurs du Saint Monastère Vierge Marie la Consolatrice produisent de la feta. Même les Grecs en visite viennent goûter les fromages du monastère, et les épiceries demandent aux soeurs d’accélérer leur production.

Renouer avec le dialogue

Depuis plus de 25 ans, l’entreprise Gourmet sauvage nous invite à réinvestir la forêt. Un retour aux sources essentiel pour la suite du monde.

Ode aux mains sales

En plein cœur de Val-David est né en juillet 2018 le Funky Art Cartel, une entreprise créative et multiforme qui échappe aux catégorisations. Nous avons rencontré ses trois instigatrices un lundi matin de février, dans la maison inondée de lumière qui leur sert de quartier général, afin de mieux saisir l’essence de leur proposition.

Bons bisons de Lachute

Après la sortie 260, en direction de la ville de Lachute, au détour d’un chemin sinueux, nous rencontrons Richard Marier, propriétaire de l’enseigne Grand Duc. Dans le petit point de vente au cœur de ses 350 hectares qui abritent 300 bisons, ce fringant monsieur nous conte cette belle aventure d’élevage et de vente.

Du travail d’orfève

Palette de bine est un artisan-chocolatier pas comme les autres. Ici, tout est fait sur place. Le cacao arrive par gros sacs de fèves de 70 kilos, passe au triage, à la torréfaction, au concassage, au broyage, au tempérage et ressort sous forme de délicieuses plaques d’ébène. Bienvenue dans le monde merveilleux du mouvement bean-to-bar!

Porter ses fruits

Les collines bucoliques de Saint-Joseph-du-Lac. Le petit chemin Principal. Et là, soudain, des milliers de pommiers. Un spectacle majestueux qui ravit les yeux et nourrit la tentation. Celle de mordre dans une pomme, de boire du cidre et de découvrir le savoir-faire des producteurs locaux. Éric Lafrance fait partie de ces fous de la pomme qui voient bien au-delà de ses arbres.

Un ange à l’écoute

La route 329 traverse les Laurentides, reliant Sainte-Agathe-des-Monts à Morin-Heights. À mi-chemin entre les deux villages, on passe par Saint-Adolphe-d’Howard, terre de 3500 âmes. En roulant sur le chemin du Village, qui longe le joli lac Saint-Pierre, on croise L’Ange vagabond. Le chaleureux bistro culturel a ouvert ses portes en 2011.

Un long détour vers Val-David… Sans raccourci!

En partenariat avec COMMUNAUTO, Tour du Québec vous présente des itinéraires garnis de bons plans pour aller vous perdre dans les plus beaux rangs et les plus belles routes du Québec. Partons donc vers le synamique village de Val-David en prenant notre temps et en faisant mille et un détour.

La bière angulaire

Lové dans l’écrin bucolique de Val-David, le Baril roulant se décline aujourd’hui en un pub festif, une auberge-restaurant et une microbrasserie. Arrivé à maturité en ne partant de rien, cet établissement a réussi un véritable tour de force: devenir la bière angulaire de cette petite cité des Laurentides.